NOTRE PROJET Nos équipes

Les fondateurs

Fondateur

Louis Dumurgier

Cofondateur

Noé Jarrige

Cofondateur

Tom

L'édito

En tant que « Demain Citoyens ! », nous sommes défenseurs de la démocratie. Facile, non ? Elle existe déjà, ses valeurs circulent depuis plus de deux siècles en France. Elle est « le régime du peuple, par le peuple, pour le peuple », considérée comme le système le plus juste : nous sommes par essence, citoyens, électeurs, décideurs de l’avenir de nos collectivités. La démocratie est donc un idéal, ancré dans tous nos esprits. Tous nos esprits ? Pas vraiment.

Nous vivons un temps de l’abstention, où nous ne sommes même pas si alarmés que 80% des 18-25 ans s’abstiennent lors des dernières élections. Un temps de crise de la représentativité, où les élus ne sont finalement que la voix d’une minorité de la population. Un temps de crise de la confiance, où nos institutions, nos sciences et nos médias ne sont plus les garants de nos vérités communes, de nos règles, de notre stabilité : le contexte du Covid-19 l’a illustré. Des scientifiques qui se remettent en cause, pour finalement recevoir une défiance d’une part de la population, incarnée par les « antivax ». Des théories du complot qui fusent et se propagent, tout comme les fake-news, qui en suscitant plus de réactions, circulent six fois plus vite que des informations vérifiées.

En bref, la démocratie a ses problèmes. Une fois tombée dans ses dérives, elle devient biaisée et contestée. Elle pourrait n’être finalement que « le pire des régimes ». Instabilités gouvernementales, absence de réelle représentation de la population, entraînant une chute de la confiance et d’une autorité mal-légitimée, place forte accordée à la démagogie, discours sur les peurs, les mensonges, les promesses intenables… La démocratie ne doit pas n’être qu’une apparence, vécue à moitié. Nous croyons seulement à la démocratie qu’on vit à fond, et voilà donc la raison pour laquelle nous défendons ce modèle.

Notre mission est de convaincre les plus de jeunes que leur participation est indispensable à la survie de notre juste système, et aussi d’assurer que cette participation n’est pas basée sur des idées reçues ou sur la fascination d’un candidat. L’électeur doit être éclairé pour accomplir son rôle de citoyen.

Quel meilleur thème, donc, pour inaugurer cette nouvelle revue de l’association ? Bienvenue dans la première édition de Café Citoyen, et plongeons ensemble dans les questionnements de nos rédacteurs sur la démocratie.