Artricle fond

Fin de l’opération Barkhane

Demain Citoyens !

 

Jeudi dernier, Emmanuel Macron a annoncé lors d’une conférence de presse l’amorce de la fin de l’opération Barkhane. Cette opération, en place depuis 2013-2014, n’avait « pas vocation à rester éternellement » avait déjà indiqué le président fin mai. Son but était de combattre les forces djihadistes, actives dans la région.

Depuis son début, l’opération avait malheureusement déjà occasionné 50 morts du côté français. Et le Mali a connu un deuxième coup d’État le 24 mai. Une stratégie qui peut paraître étrange du point de vue de certains.

Cependant, la France n’abandonne pas le Mali, elle l’aidera par « ses conseils, ses formations, ses assistances financières, ses expertises et son engagement » assure Jean-Louis Bourlanges, président de la commission des Affaires étrangère à l’Assemblée Nationale. Il ne s’agit donc « pas de faire la guerre à la place des Africains, mais de la faire avec les Africains ». Emmanuel Macron a affirmé « la fin de l’opération en tant qu’opération extérieure », et mise ainsi sur les forces internationales anti-djihadistes.

Il s’agira donc prochainement de s’allier à d’autres pays, un des points à aborder lors des discussions du sommet du G7. La France a déjà des alliés estoniens, tchèques, italiens, grecs et bien d’autres au sein de l’Union Européenne.

Emmanuel Macron n’a pas encore précisé la date ni les détails concernant les réductions de l’effectif français, et compte communiquer de nouveau à ce sujet d’ici la fin du mois.

 

Source image : Le Monde

Paul M.