Artricle fond

Escalade de tensions au Proche-Orient

Demain Citoyens !

 

Actuellement, de nombreux échanges de tirs se font entre Israël et la Palestine, mais comment cela a commencé ?

Tout d’abord, des heurts ont eu lieu  sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem le 7 mai dernier. En effet, des Palestiniens s’étaient rassemblés pour fêter la rupture du jeûne ont jeté des pierres sur la police israélienne comme signe de protestation, en effet de nombreux habitants de Jérusalem-Est (principalement peuplé de Palestiniens) sont menacés d’expulsion à cause d’un projet immobilier qui les menace. Suite à ces tirs, la police israélienne a donc riposté en lançant des grenades lacrymogènes et assourdissantes, ce qui a marqué le début de l’escalade des tensions entre Israël et Palestine.

De nouvelles manifestations vont alors se produire les jours suivants, mais le 10 Mai lors de la célébration de Yom Yeroushalayim (fête juive) des explosions sont entendues à Jérusalem. Le Hamas (mouvement revendiqué comme groupe terroriste par l’UE, qui contrôle la bande de Gaza) revendique le tir de ces roquettes . L’État hébreu va alors répliquer en menant des raids sur la bande de Gaza tuant « une vingtaine » de Palestiniens dont neufs enfants.

Une flambée de violences qui a menée à des affrontements causant la mort de nombreuses personnes israéliennes comme palestiniennes. Le Hamas multiplie ces derniers jours les tirs de roquettes vers les villes israéliennes qui sont interceptées par Israël à l’aide du « Dôme de fer » (système d’interception des roquettes financé en grande partie par les États-Unis). Mais qui est coûteux (50 000 dollars pour intercepter une roquette du Hamas envoyé depuis la bande de Gaza) malgré son efficacité. Israël envoie des frappes sur la bande de Gaza pour riposter ce qui a causé la destruction d’un immeuble de six étages ainsi que de nombreuses habitations de civils.

Actuellement, les troupes de l’État hébreu sont positionnées près de l’enclave de la bande de Gaza et lancent des tirs d’artillerie vers la bande de Gaza.

Les dirigeants du monde entier ont appelé au calme et à la paix à l’instar du président français qui a déclaré sur Twitter «  La spirale de la violence doit cesser au Proche-Orient. J'appelle avec force au cessez-le-feu et au dialogue. J'appelle au calme et à la paix. L’Élysée a également publié un communiqué de presse dans lequel Emmanuel Macron se dit « préoccupé » .Le dirigeant français s’est entretenu avec le président de l’autorité palestinienne et avec le premier Ministre Israélien .

Suite à cette escalade de tension une manifestation a eu lieu cet après-midi à Paris pour apporter son soutien à la Palestine, manifestation interdite par la préfecture par crainte que celle-ci dégénère.

 

Source image : France 24

Merwan