XI. Les systèmes politiques

Un système politique est le mode d’organisation d'un État comprenant le régime politique, la structure économique, les institutions politiques... Les principaux système politiques sont la démocratie, l’autoritarisme et le totalitarisme. Parmi chaque catégorie, il est possible de distinguer différents régimes politiques.

La Démocratie

(qui vient du grec demokratia = gouvernement populaire composé du grec Demos « le peuple » et Kratos « capable de gouverner »)

La démocratie est un système politique où les citoyens sont souverains. Elle nécessite plusieurs conditions dont le vote qui est un aspect important mais insuffisant. En effet, les diverses libertés (expression, presse, civique et politique), l’égalité devant la loi, des chances etc … et surtout la séparation des pouvoirs sont indissociables de la notion de démocratie. La séparation des pouvoirs est une conception théorique qui permet d’éviter les dérives autoritaires. Dans la pratique, il est difficile de l’appliquer strictement, la manière dont cette séparation est réalisée va donner un régime politique particulier.

Dans une démocratie, l’équilibre des pouvoirs entre les différents acteurs (partis politiques, SCO…) est indispensable. Cet équilibre n’est possible qu’à condition d’avoir une presse libre, des associations, des syndicats et une SCO.

Lorsque les trois grands types de pouvoirs (exécutif, législatif et autorité judiciaire) sont aux mains d’une seule personne ou d’un seul groupe, cela nous conduit irrémédiablement à des dérives autoritaires.

Le Totalitarisme

C’est un système dirigé par un seul parti (Parti Unique) contrôlant l'État et commandé idéalement par un chef charismatique.
L’idéologie imposée repose sur un contrôle et une transformation des classes en masses, fait de la police le centre du pouvoir en monopolisant les forces armées et de communications afin de recourir à la terreur. Il tend à la destruction complète de la société, comme celle de l’individu.

Le XXe siècle se caractérise par la naissance des principaux régimes politiques totalitaires : l’Italie fasciste, l’Allemagne nazie, l’URSS ou la Chine maoïste. Sous ces régimes, l’État a cherché à contrôler et à soumettre la totalité de la vie sociale à son pouvoir.

L’Autoritarisme

Dans ce système, on observe un contrôle arbitraire et étroit de la vie politique. Les différents pouvoirs (exécutif, législatif et autorité judiciaire) sont aux mains d'une seule organisation dirigeante qui ne permet pas une réelle compétition ouverte à d’autres groupements politiques. En effet, les élections n’existent pas ou le système électif est souvent faussé. Les droits de l'Homme ne sont pas respectés car il existe une forte limitation des libertés et la présence d’une censure.
Bien que la violence ne soit pas une composition systématique du système, les répressions policières restent très importantes afin de contenir les contestations du système (existence d’une police politique).

Néanmoins, l’État n’impose pas d’idéologie à la société civile, ne cherche pas à abolir les libertés ni les oppositions et les répressions sont moins généralisées que sous un régime totalitaire. En dehors des activités politiques, ce type de système accorde aux individus des espaces de liberté au sein de la communauté.

La France napoléonienne fut un régime autoritaire tout comme aujourd’hui la république de Corée du Nord l’est.

Retour